Economie

Attractivité économique : l'Eurométropole, territoire de possibilités

Bruxelles, Londres et Paris : un "triangle d'or" de capitales européennes, au milieu duquel se trouve l'Eurométropole - 3 629 km2 d'espace multilingue et multiculturel au coeur de la mégalopole européenne. C'est un territoire qui, historiquement, est l'un des moteurs économiques du Vieux Continent. Constamment en mutation, il a su s'adapter et se réinventer pour aujourd'hui être une zone particulièrement attractive et propice à la création et au développement d'entreprises : en 2013, près de 15 000 nouvelles sociétés y ont ainsi vu le jour.

L'eurométropole, terre d'opportunités économiques

Investineurometropolis, un site portail pour stimuler l'attractivité

Afin de valoriser cette force économique et augmenter la visibilité du territoire transfrontalier, l'Eurométropole a elle aussi apporté sa pierre à l'édifice. Elle a lancé en janvier 2015 un site portail, www.investineurometropolis.eu. Il vise à attirer les investisseurs potentiels, en particulier étrangers, et met en exergue les points forts de l'espace eurométropolitain. On y retrouve par exemple des cartes regroupant les sites d'excellences, clusters d'innovation, centres de recherche ou encore lieux de tourisme d'affaires (voir ci-dessus). La plateforme regroupe aussi les coordonnées de plusieurs partenaires économiques et explicite les opportunités à saisir en termes de services. L'ambition à long terme est d'accroître la notoriété de l'Eurométropole et de la positionner au niveau des grandes métropoles européennes et internationales.

Le transfrontalier, une opportunité

KPMG, groupe mondial d'audit et de conseil financier, est l'une des entreprises qui ont décidé de s'installer sur le territoire. Après ses bureaux à Lille, Roubaix et Armentières, la société a fait le choix d'ouvrir une antenne KPMG Eurométropole à Kortrijk. Une évidence pour Luc Heynderickx, associé, et Sylvie Thas, manager des bureaux courtraisiens : "La ville de Kortrijk est florissante et très ouverte sur le transfrontalier. De par sa proximité avec Lille, c'est le lieu idéal pour proposer une offre bipartite". L'entreprise permet à ses clients de bénéficier d'une analyse bilatérale novatrice grâce aux conseils et à l'expertise d'une équipe franco-belge. "Ce type de collaboration transfrontalière est unique, précise Tillo Mestdagh, avocat du cabinet K-Law et partenaire de KPMG Euométropole. La synergie d'experts des trois versants est une vraie valeur ajoutée pour les entreprises." 

On retrouve d'ailleurs ce même message fort dans la première newsletter de KPMG Eurométropole : le support y dresse les plus-values d'une analyse transfrontalière.

"Une volonté politique forte"

Les grands groupes ne sont pas les seuls à souhaiter profiter de l'activité économique stimulante du territoire. Les PME sont elles aussi concernées, comme l'explique Xavier Bourgois, directeur général d'Optimus Finance. Ce belge installé dans le sud de la France vient d'ouvrir une antenne Eurométropole de sa société de gestion et conseils financiers. Il cible en particulier les entreprises de la côte méditérannéenne impliquées dans les secteurs de la haute technologie et l'innovation. Son ambition est de créer des passerelles entre la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Eurométropole, riche en sites d'excellence comme Euratechnologies. "Les entreprises gagnent à s'intéresser à la région transfrontalière franco-belge : elle est dynamique, permet une grande mobilité et possède un grand taux de croissance économique," explique Xavier Bourgois. Il souligne aussi la facilité d'implantation sur le territoire, grâce notamment à une volonté politique forte. Si son activité se concentre essentiellement sur les PME de la région PACA, il n'exclut cependant pas d'élargir son champ d'action géographique dans le futur. "Il y a une marge de progression énorme et un grand éventail de possibilités dans l'Eurométropole", conclut-il.

*©Euro 3, Chiffres clés Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai, janvier 2015