Institution

Eurométropole 2.0 : c’est parti !

Vers une action plus ciblée, davantage de rencontres et encore plus de co-construction : en 2017, place à une Eurométropole 2.0, au service de toute la communauté eurométropolitaine : politiques, institutions, entreprises, communes, associations, citoyens, … ! Le but affiché ? Concrétiser des actions utiles à tous les usagers du territoire franco-belge.

Quelles thématiques ?
L’Eurométropole a défini trois grandes thématiques prioritaires pour 2017-2018 avec des actions précises :

I. Le déploiement économique, avec la mise en place d'un espace de dialogue entre acteurs du numérique dans l’Eurométropole ; 

II. Le lien emploi-formation par l’apprentissage des langues de l’Eurométropole (le français et le néerlandais), des actions de mises à l’emploi au-delà de la frontière et la mise en œuvre de l’alternance transfrontalière

III. L’ancrage du développement durable dans l’Eurométropole via une mobilité transfrontalière durable, l’animation et la coordination de l’Espace Bleu que constitue le territoire eurométropolitain mais aussi via la promotion des énergies alternatives.

Ces thématiques pourront être réajustées tous les deux ans en fonction de l’avancée des travaux ou des sujets pertinents qui émergeraient.

En outre, l’Eurométropole renoue avec son rôle d’espace de dialogue entre acteurs du territoire dont les communes frontalières. Elle organisera des rencontres eurométropolitaines avec divers partenaires qui permettront aux élus, à la société civile organisée et aux citoyens de co-construire.

L’Eurométropole affirme également son soutien aux initiatives eurométropolitaines telles que Next Festival, Heartbeats Festival, Eurometropolis News, Eurométropole Masters Print, les évènements de Lille 3000 et tant d’autres …

Comment ça marche ?
Avec une organisation très simple ! Des groupes actions ouverts sur la base du volontariat vont concrétiser sept actions déjà identifiées. Chacun de ces groupes sera animé par un tandem élu + représentant de la Société Civile. Ils seront appuyés par l’Agence transfrontalière à Kortrijk. Des participants intéressés, des expériences à partager et des compétences utiles pour des résultats tangibles pour les citoyens : voilà les maîtres-mots du nouveau défi de l’Eurométropole. 

Et ça commence quand ?
Les groupes actions sont en cours de constitution. Les animateurs se rencontrent actuellement et les groupes devraient pouvoir commencer à se réunir courant mars.

Le travail a cependant déjà débuté, avec deux premiers temps forts à venir en mars :

• Le 8 mars, la suite des visites énergie, avec une nouvelle visite dans les locaux de Pocheco, fabricant d’enveloppes de Forest-sur-Marque,

• Le 14 mars, une première rencontre eurométropolitaine ouvre les travaux autour de la thématique des SMART CITIES. Elle se concentrera sur t l’application du numérique dans les villes dans le secteur des services aux citoyens et sur une mobilité facilitée.