Innovation

Eurometropolis Café 3 nous a fait goûter à l’Eurorégion

Brasseur itinérant de projets citoyens l’Eurometropolis Café s’est tenu, rentrée oblige, au sein de l’école Saint-Luc à Tournai. Réunir le temps d’une nuit entrepreneurs, citoyens créatifs, étudiants, artistes et scientifiques de l’Eurométropole, voilà ce que nous proposait Eurometropolis Café en ce tout dernier soir de vacances.

À la carte de sa troisième édition : une soirée qui s’annonce captivante avec un bar éphémère dans la magnifique salle des fêtes, des rencontres musicales transfrontalières, de la culture, des expos à visiter dans le cadre de Coconstruire, du design, des expérimentations, des projets innovants, un DJ pour adoucir les mœurs et des ‘Exquisite Hot Dog’, vraiment exquis, pour le petit creux. 

Dense et varié, le programme nous a séduits. Mais par où et par quoi l’attaquer?  Heureusement deux créatures en costumes magnifiquement excentriques ‘les Smokettes’ étaient là pour nous guider.

Achat solidaire

Notre premier choix, accompagnés par Julien Vaneeckhoute de la Fondation Rurale de Wallonie, s’est porté sur un picon vin blanc. « Mon désir de qualité dans l’assiette mélangé à une soif de promouvoir l’agriculture locale sont à l’origine de ce projet d’achat collectif ». Enthousiaste, Julien Vaneeckhoute nous a parlé au cours de de sa sofa session de son collectif d’achat solidaire et durable créé il y a plus de 5 ans dans la région de Tournai. Une discussion intéressante et détaillée traitant de l’importance du choix du maraîcher, le contenu du panier, les avantages financiers, la qualité des produits, le nombre idéal de participants, l’éthique d’achat, les contraintes pour les participants, la gestion financière et la promo. Forts de l’expertise apportée par Julien Vaneeckhoute, nous nous sentons prêts à créer nous aussi un groupe d’achat solidaire ou du moins à en rejoindre un. Mais dépêchons-nous d’abord de rejoindre la conférence suivante.

Musique et durabilité

DEMO est l’acronyme pour Durabilité et Écologie dans le secteur de la Musique et de ses Opérateurs. À la parole de ce projet de coopération transfrontalière entre la Belgique et la France dans le secteur de la musique, Maeva Justice qui est chargée de projets européens au Grand Mix à Tourcoing. Gentiment Maeva Justice nous fait remarquer que : « le travail transfrontalier est indispensable pour la dissémination des bonnes pratiques même s’il n’est pas toujours facile » et de poursuivre « en matière d’écologie on se tourne volontiers vers la Flandre alors qu’en France et en Wallonie l’inclusion sociale est intimement liée au travail de développement durable ».  L’exemple nous est donné avec l’harmonisation des pictogrammes utilisés par les différents partenaires du projet. Très efficace et pas seulement pour détourner le souci de la langue. ‘Green Miles’ est une autre action de DEMO qui s’inscrit dans le cadre de la durabilité et de l’écologie. Cette appli chargée d’encourager le public à se déplacer à pied ou à vélo, a été testé par le ‘Wilde Westen’ à Courtrai. Mais dans ce projet de ‘Green Miles’ se trouve également les limites de la dissémination selon Maeva Justice : « Pour le public du Grand Mix il est difficile de venir à pied ou à vélo. » Deux représentants du Centre Culturel René Magritte de Lessines, également partenaire de DEMO nous ont ensuite éclairés sur les projets environnementaux, sociaux et économiques tel l’utilisation du LED, les poubelles connectées, les formations organisées,… À la question « Comment a réagi votre public ? » Frédérique Maréchal a répondu «  En général très bien.  Même si la tranche d’âge la plus difficile à convaincre reste pour nous les personnes d’âge mûr ». Habitude, quand tu nous tiens…

Design

21h30. L’heure de retrouver Caroline Naphegyi, directrice chez Lille design. La métropole européenne de Lille et Sydney sont entrées en lice pour décrocher le titre de capitale mondiale du design en 2020. On commence par nous retracer le parcours que Lille design a effectué pour arriver en finale. « Pour nous l‘important est le travail qu’il reste à réaliser dans le domaine du design : la progression, les POC » nous apprend Caroline Naphegyi. Mais au fait, c’est quoi exactement ‘le design’ ? « On me demande régulièrement ce que l’on entend par ‘design’ » continue Caroline Naphegyi. En effet. Nous ne sommes pas certains d’avoir bien compris…Le mot de la fin revient à Stijn Debaillie de Designregio Kortrijk puisque ce projet a un rayonnement non seulement pour la métropole lilloise mais également pour toute l’Eurométropole.

Il se fait tard, nous quittons Eurometropolis Café, heureux d’avoir entrevu le temps d’une nuit une pléiade de projets, d’expos, et de personnes remarquables de l’Eurorégion.

_______

 

= Portrait : Citizen Clan =

La présentation de Citizen Clan a été un des moments marquants de cette édition de l'Eurometropolis Café. Le président de cette ASBL, Ali Benfattoum, nous a présenté ses plans ambitieux. Nous avons résumé l’entretien sous forme de question-réponse. 

- Qu’est-ce que Citizen Clan ?

 « Nous sommes une association citoyenne qui rassemble les gens dans le but d’imaginer ensemble des solutions pour la ville. Pour cela, nous utilisons entre autres les TIC. Mais la technologie n’est pas notre objectif en soi. Nos maîtres-mots sont : association, bénévolat et possibilités infinies. »

- Combien de membres comptez-vous ?

 « Notre ASBL compte actuellement une trentaine de membres. C’est un groupe très hétérogène. Chacun possède des compétences différentes. Nous avons l’ambition de servir d’incubateur pour les idées de la ville. Et nous sommes prêts à accueillir de nouveaux membres. »

-  Que faites-vous exactement ? Quelles sont ces solutions ?

 « Nous avons lancé le projet Discover. Il s’agit d’un mobilier intelligent permettant aux gens de voir des teasers d’événements. Notre prototype se trouvait sur NEXT. Nous avons ensuite développé Citizen Map. Par ce projet, nous souhaitons cartographier les associations et les initiatives qui font bouger les choses dans l’Eurométropole. Aussi, nous avons récemment développé un chatbot qui permet aux citoyens de consulter en temps réel la disponibilité des vélos en libre-service à Lille. Entre-temps, nous avons des projets en cours à Paris, Lyon et Bruxelles. Ca ne s'arrête pas ! Je suis vraiment fier de ce que nous avons réalisé au cours de notre première année et de la qualité technique que nous avons atteinte. »

- Quels sont vos souhaits pour l’avenir ?

 « Rester une ASBL indépendante est pour nous essentiel. Nous voulons être toujours capables de choisir nous-mêmes ce que nous faisons. Nous aimerions avoir un endroit à nous pour travailler, réaliser nos démos, organiser nos conférences et nos réunions. Nous sommes également des gens d’action : nous nous tournerons toujours vers le concret. Telle est l’énergie de nos bénévoles : concevoir et développer. »

Texte: Marie-Hélène Willems, Eurometropolis News