Innovation

Les travaux de l’Eurométropole : ça avance !

Depuis janvier, le projet Eurométropole 2.0 est lancé autour de trois thématiques prioritaires : le redéploiement économique via le numérique, l’emploi et la formation, la mobilité transfrontalière durable & l’Espace Bleu. 

Les maîtres mots pour ces travaux : simplification, co-productions, réalisations tangibles. Exit les commissions politiques et les groupes techniques « ambitions » ; place aux Groupes Actions au fonctionnement simple, ouvert et aux objectifs concrets : 1 à 3 actions à mener à bien d’ici fin 2018. Elus, Société Civile et techniciens œuvrent ainsi ensemble au sein de ces groupes. Chacun contribue en fonction de ses compétences, son expérience, son réseau, son expertise d’usage. Les postures évoluent … on co-élabore …


L’Agence de l’Eurométropole accompagne ces groupes, tisse les liens nécessaires pour que les partenaires publics et privés du territoire créent ensuite les « ponts » durables ensemble. 

Le travail a déjà donc commencé sur ces nouvelles bases. 

Trois événements couronnés de succès ont jalonné ces premiers mois de 2017 : la découverte d’expériences « Smart Cities » le 14 mars à Euratechnologies, la visite approfondie de l’entreprise Pocheco le 8 mars qui démontre l’intérêt et la possibilité d’organiser une écolonomie viable, une rencontre le 31 mars entre communes adossées à la frontière pour dialoguer sur leurs projets pouvant impacter l’autre côté de la frontière.

L’Agence s’applique à capitaliser ces évènements qui ne sont donc pas une fin en soi : ils rapprochent les secteurs publics et privés, favorisent le dialogue entre décideurs politiques et acteurs de terrain avant de permettre des actions communes utiles pour les citoyens. 

L’Espace bleu (et vert !) s’organise autour de travaux participatifs et les résultats de la « Springschool » (université de printemps) qui s’est déroulée du 17 au 24 avril. Un échéancier est prévu au moins jusqu’au 22 mars 2018, journée mondiale de l’eau, jour de la signature de la future Charte opérationnelle de l’Espace Bleu eurométropolitain, en préparation.

Pour les questions de mobilité, les actions prévues sont en cours de partage et d’approfondissement entre animateurs du groupe actions. Et l’analyse des résultats de l’enquête déplacements 2016 à l’échelle de l’Eurométropole pourra intervenir après la fin juin, date à laquelle seront présentés ces résultats. N’oubliez pas : pour vos déplacements dans l’Eurométropole, cliquez ici !

Au niveau de l’emploi, l’Eurométropole contribue à trois projets Interreg, Emploi sans frontières, Grenzeloos Competent (Compétences sans frontières) et REQUAPASS (Reconnaissance et Qualification des Parcours Associatifs). Ce dernier permet à des jeunes de capitaliser les compétences acquises lors de leurs activités associatives. D’autres rencontres avec des acteurs de l’emploi sont menées afin de mettre en œuvre des actions complémentaires. Lors du salon Alt&Job du 21 avril à Tournai,  les avancées concernant l’alternance transfrontalière ont été présentées : une convention territoriale permettant la formation (école et entreprise) d’un apprenti des deux côtés de la frontière devrait prochainement déboucher pour une mise en œuvre expérimentale. 

En ce qui concerne l’apprentissage des langues, des jumelages scolaires transfrontaliers s’organisent ; l’apprentissage du néerlandais pour adultes sera prochainement abordé. 

Enfin, le FORUM de la société civile présidé par Jean-François Dutilleul, reste très actif dans tous ces groupes actions. Organisé en mode participatif depuis presqu’un an, il poursuit ses réflexions complémentaires, susceptibles d’alimenter de futurs groupes actions ou la vision générale du développement futur de l’Eurométropole comme bassin de vie. Le FORUM anime en particulier un groupe de travail transfrontalier sur l’Enseignement supérieur. 

D’ici fin juin, l’ensemble des Groupes Actions se seront rencontrés pour au moins l’identification et la priorisation des actions avant leur mise en œuvre sur le terrain d’ici 2018. Pour suivre l’avancée des travaux, consultez régulièrement www.eurometropolis.eu. Et n’hésitez pas à contacter l’Agence !


Notez d’ores et déjà qu’une prochaine visite « énergie alternative » est programmée fin juin et qu’un appel à projets Smart cities l’est au second semestre 2017. Il sera suivi par une nouvelle rencontre Smart cities en mars 2018. Vous avez des suggestions pour celle-ci ? Confiez-les nous ici !