Institution

Maires et Bourgmestres, acteurs de L’Eurométropole

Comment coopérer plus concrètement entre communes ? Quelles sont les coopérations existantes ou en cours ? Comment renforcer les liens entre les communes et les groupes de travail thématiques de l’Eurométropole ?
Courant 2011, afin de récolter les attentes des acteurs locaux, d’identifier des actions pratiques et concrètes, avant de définir des axes de travail en commun, l’Eurométropole a sondé les 147 communes de son territoire. Plus de 40% des communes ont actuellement répondu au questionnaire.  Les questions portaient sur la communication entre l’Eurométropole et les communes d’une part, sur les liens et projets qui unissent les communes entre elles d’autre part. Communication et coopération transfrontalière étaient donc au cœur de la conférence annuelle des Maires et Bourgmestres.

Optimiser la communication, partager les projets
Sur le plan de la communication, les résultats de l’enquête montrent qu’une majorité de commune n’a jamais visité le site www.eurometropolis.eu et que seul 1 commune sur 5 diffuse actuellement de l’information eurométropolitaine. En revanche, 82% des communes sont prêtes à désigner un référent au sein de leur organisation afin de faciliter et d’optimiser les relations avec l’Eurométropole. 68% expriment également le souhait d’être accompagné  dans leur démarche et projet européen.
Au plan de la coopération entre communes, 2/3 partagent déjà des projets de coopération. Les thématiques prioritaires que les communes souhaitent développer et partager concernent le tourisme, l’aménagement, la culture, l’emploi et la mobilité.

Valoriser les bonnes pratiques
Jumelages, « triades », micro-projets… les initiatives locales sont nombreuses. Carl Vereecke, Bourgmestre de Kuurne, Alfred Gadenne, Bourgmestre de Mouscron et Alain Bernard, Maire de Bouvines ont tour à tour partagé leurs expériences. Depuis 2002 par exemple, Kuurne et Marcq en Baroeul sont jumelées et ont engagé des collaborations dans les domaines sportif, économique mais aussi social et culturel. Une charte de coopération favorise les échanges entre citoyens et associations de terrain. Mouscron et Tourcoing partagent 12 km de frontière. Ensemble, elles ont développé des coopérations dans les domaines de la sécurité, de la mobilité et de l’éducation. Enfin, c’est autour d’une ancienne voie romaine reliant Tournai à Seclin, et à travers un micro-projet Interreg que les communes de Bouvines et de Tournai se sont rassemblées.

Pour faire suite à l’enquête et aux attentes exprimées par les communes, l’Eurométropole fera des propositions aux 147 communes début 2012 pour favoriser leur rencontre et des coopérations plus nombreuses encore.