Institution

Martine Aubry passe la présidence à Stefaan De Clerck

Ce lundi 1er juillet s’est tenue l’Assemblée du Groupement Européen de Coopération Territoriale Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai.

 

Avant de commencer la réunion, les membres de l’Assemblée ont rendu hommage à Pierre Mauroy. Il y 5 ans, en ce même lieu du Budascoop à Courtrai, c’était lui qui lançait formellement l’Eurométropole comme président-fondateur.

 

La Présidence collégiale est, depuis le début, un symbole de cette coopération transfrontalière de plus en plus concrète. Symbole de la bonne entente entre les 3 versants, au-delà des frontières nationales et régionales, au-delà des tendances politiques, au-delà des cloisonnements entre les différents niveaux de la fonction publique, au-delà des divergences locales : ainsi, en 2012 Rudy Demotte (PS, ministre-président Wallon) passa le flambeau à Martine Aubry, (PS, maire de Lille).

 

Cette année, Stefaan De Clerck (CD&V, Député Fédéral) prend le relais. Etant, dès l’origine, un des co-fondateurs enthousiastes de cette initiative unique en Europe, il avait déjà présidé l’Eurométropole en 2009-2010. Vincent Van Quickenborne (Open VLD, actuel bourgmestre de Courtrai) deviendra président à partir de fin mars 2014. En accord avec l’Etat fédéral belge et les partenaires flamands, ce dernier représentera le versant flamand au sein de la Présidence de l’Eurométropole.

 

Un bon exemple de l’intérêt croissant pour « l’autre côté de la frontière » : pas moins de 50 maires et bourgmestres des communes de la Wallonie Picarde, de la Métropole lilloise et de la Flandre Occidentale étaient présents, en compagnie de Gilles Pargneaux, pour un déjeuner informel de travail à Courtrai, en amont de l’Assemblée.