Innovation

SMART CITIES dans l'Eurométropole : près de 200 participants !

Dans le hall de l’Auditorium d’EuraTechnologies, ils sont près de 200 ce mardi 14 mars. Un badge autour du coup, une étiquette nominative collée sur le cœur, on se rencontre déjà, on se connaît, on se reconnaît. Certains sont même venus de loin, d’Europe ou d’ailleurs, intrigués ou convaincus par la thématique de l’événement : les Smart Cities.

A l’heure des flux d’informations 24/24, du boom de nouvelles technologies et de l’hyper-connectivité, on parle un peu partout de smart pour décrire des concepts intelligents. En 2017, tout ou presque est devenu smart : les transports, les applications, les courses, etc.


Mais alors, qu’est-ce qu’une Smart City ?

Cette expression désigne la ville du futur, qui a intégré de nouvelles technologies dans ses services aux citoyens. En somme, une ville moderne où tout est pensé pour faciliter la vie de chacun. Pour cette première édition de Smart Cities, experts et intervenants se sont réunis pour présenter ou découvrir des initiatives déjà en place sur le territoire. 

L’événement, organisé par l’Eurométropole en partenariat avec EuraTechnologies, se compose de deux temps forts.  Une première partie est consacrée au partage de bonnes pratiques : sous le format Tedx, élus, entrepreneurs ou représentants de villes de l’Eurométropole ont six minutes pour résumer leur projet. Pour la seconde, rendez-vous à l’Atrium pour des échanges décontractés autour des stands d’une trentaine de start-ups. Place à la découverte !


Un panel de pratiques smart 

Pierre de Saintignon, président d’EuraTechnologies et premier adjoint de la ville de Lille, a lancé l’après-midi en rappelant le rôle clé du digital dans la relation au citoyen, avant de laisser la parole à trois experts issus de chaque versant de l’Eurométropole : Eric Goubin, Pascal Poty et Isam Shahrour. Tous trois s’accordent sur l’intérêt, pour les villes, de se tourner vers les nouvelles technologies. 

Durant cette première partie, focus sur deux grandes thématiques : les services aux citoyens et la mobilité. Les intervenants se succèdent sur la scène pour présenter leurs innovations. Dans la salle, on est tantôt surpris par le dynamisme des start-ups, tantôt ravis de l’implication des élus pour améliorer le cadre de vie de leurs citoyens. Du côté de Frizbiz, par exemple, on table sur une mise en relation des particuliers pour s’aider au quotidien. Besoin d’un bricoleur, d’un plombier, d’un électricien ? Frizbiz vous propose des solutions alternatives aux professionnels. Autre idée chez Tymate, où l’on crée des applis à la carte pour une mobilité connectée. Et les villes ne sont pas en reste ! Parmi les bonnes pratiques, on retient notamment le système d’e-gouvernance que le bourgmestre Rudy Demotte a mis en place à Tournai. Vincent Van Quickenborne, bourgmestre de Kortrijk, présente, lui, le concept de Shop & Go. Le système permet notamment aux riverains de se garer gratuitement en centre-ville pour 30 mn. Les exemples de pratiques smart sont nombreux et touchent à des sujets variés.

Pour clore cette première partie, Nathalie Crutzen, Directrice de Smart City Institute, dévoile les résultats de l’étude qu’elle a menée avec son équipe. On découvre que si 60% des villes belges se sentent concernées par le concept de Smart Cities, des barrières persistent et il faudrait impliquer davantage d’acteurs. Elles représentent néanmoins un challenge technologique et une opportunité de développement. C’est certain, l’avenir de nos villes sera smart !


Rencontres & échanges autour du Forum des solutions numériques

Pour la suite du programme, direction l’Atrium d’EuraTechnologies, où l’on découvre un lieu ouvert, lumineux et propice aux discussions. Près d’une trentaine de start-ups et entreprises y présentent leurs solutions innovantes, et les curieux comme les avertis peuvent déambuler entre les stands, un verre ou une pâtisserie à la main. On découvre, on échange, on pose des questions. Les cartes de visites vont de main en main, laissant présager de futurs partenariats. On se laisse surprendre par le robot Cutii, qui facilite la vie des personnes dépendantes, et impressionner par le déploiement de la Smart Flower, le générateur d’électricité photovoltaïque d’EDF. Il n’y cependant ici qu’un échantillon des possibilités offertes par les pratiques Smart. Tant d’autres restent à explorer ! Après le succès de cette première édition, d’autres suivront un peu partout sur le territoire !

En savoir plus sur l'évènement

Vous souhaitez nous faire part d’une suggestion, d’une idée pour les événements à venir : cliquez ici, votre avis nous intéresse !

Pour en savoir plus sur le Smart City Institute, cliquez ici.

Pour retrouver les photos l’événement, cliquez ici.
© Photos : Dimitri Toebat / Alexandre Traisnel - MEL