Economie

Vers un réseau de smart cities eurométropolitaines ?

Comment rendre la ville intelligente ? Autrement dit comment faire en sorte de rendre service aux usagers de la cité, qu’ils soient habitants, visiteurs, touristes ou acteurs, dans toutes les cités de l’Eurométropole ?

L’Eurométropole et ses partenaires ont planté le décor lors de la Conférence «Smart cities au quotidien » ce 24 avril à Tournai avec l’intervention de différents acteurs experts en technologies :

 

- Bruno Schröder, Vice-président de Microsoft Innovation Center qui a expliqué le concept de Smart city

- Pascal Poty, juriste expert en droit des télécommunications et mobile-business à l'Agence Wallonne des Télécommunications

- Raouti Chehih, directeur d’Euratechnologies

- Chekib Gharbi, directeur du CITC (Centre d’Innovation des Technologies sans Contact)

- Joost Demarest, Directeur de l’ Association KNX

- Freddy Vandaele, Président d’ Agoria Smart cities

Les Smart cities sont des villes où les acteurs du quotidien sont mis en réseau pour les rendre plus performante en termes de services et davantage en adéquation avec les besoins de leurs usagers. Ce concept de Smart Cities désigne un type de développement urbain apte à faire face aux besoins des institutions, des entreprises et des citoyens, tant sur le plan économique, social qu'environnemental. Une ville peut être qualifiée d’intelligente quand les investissements en capitaux humains, sociaux, en infrastructures de communication traditionnelle (transports) et moderne (TIC) alimentent un développement économique durable ainsi qu’une qualité de vie élevée, avec une gestion avisée des ressources naturelles, et ce à travers une gouvernance participative.

Barcelone, London, Kortrijk, Malaga, Copenhague parmi d’autres dans le monde… ont déjà développé des applications pour rendre service à leurs usagers : aider la ville à identifier les lieux sales avec son smartphone, trouver les points d’eau potable autour de soi dans la ville, et autres idées sont d’autant de réponses aux besoins des usagers et/ou des acteurs qui gèrent la ville. Il s’agit le plus souvent de répondre de manière originale et simple à des besoins identifiés, à des coûts très faibles.

 

Accéder au dossier de presse