Energie

Visite énergie #3 : le Negundo de Froyennes, un quartier vert

Début 2016, l'Eurométropole et ses partenaires lançaient une dynamique de visites de terrain autour de la question énergétique : l'occasion parfaite pour échanger des bonnes pratiques et partager d'autres modes de fonctionnement éco-responsables. 

Après Mouscron en avril et Zwevegem en juin, c'est Froyennes qui a acueilli la troisième visite énergie vendredi 23 septembre, sur le chantier du Negundo 4.

Il y a quinze ans, il n'y avait rien ou presque. Ce qui est aujourd'hui le campus Negundo était un fond de zone d'activité en bordure d'autoroute, sur un terrain dénivelé entre anciennes friches industrielles et surfaces agricoles. En 2016, c'est un quartier actif et innovant, qui fait la part belle aux énergies renouvelables. 

Objectif : zéro geste gratuit !

Avec le soutien du FEDER et de la Région wallonne, la construction commence en 2010, avec le Negundo Innovation Center, plus tard rejoint par d'autres bâtiments dédiés aux professionnels (centres d'entreprises, de séminaires, de formations ...). Derrière le Negundo, il y a surtout au départ une volonté de (re)dynamiser un espace, avec un objectif réfléchi d'optimisation énergétique grâce aux technologies innovantes. Le concept "Negundo +", c'est une gestion de l'électricité, de la chaleur et de l'eau pour l'ensemble des bâtiments à partir des ressources vertes, comme l'explique Olivier Bontems d'IDETA. 

Ces ressources sont multiples et complémentaires : géothermie (16 sondes sont placées à 50m de profondeur), aérothermie, panneaux photovoltaïques, mini-éoliennes, "solar flower" équipée de WiFi ... L'environnement fait partie intégrante de la réflexion Negundo +. Pour aller plus loin encore, une liaison de chaleur a même été établie entre certains édifices : c'est ainsi que la pompe à chaleur du Negundo 3 peut par exemple alimenter en chauffage le Negundo 4 en cas de dysfonctionnement. Du côté des façades, même logique qui allie l'utile à l'agréable : elles sont étanches à l'air et l'eau, favorisent l'isolation thermique et permettent des apports énergétiques, tout en restant esthétiques. 

Negundo 4 : quand l'innovation rencontre le durable

C'est d'ailleurs du côté du dernier né du quartier Negundo que l'on trouve la façade la plus spécifique. Le Negundo 4, dont le chantier est en cours, est en effet couvert d'une "double-peau" BIPV (pour Building Integrated PhotoVoltaics). Cela signifie que les éléments photovoltaïques font partie intégrante de son architecture (ce ne sont pas des "ajouts", comme des panneaux placés sur un toit, par exemple). Multi-fonctions, cette double peau permet, au-delà de l'aspect architectural et de la production d'énergie électrique, d'agir aussi en tant que brise-soleil. 

Si l'idée a de suite trouvé un écho favorable, il a fallu plusieurs adaptations techniques et avant de passer à la réalisation comme l'explique le cabinet d'architectes AAVO, en charge du projet. Ajuster les barrettes de connections entre les panneaux, anticiper sur leur entretien, agencer les différents types de panneaux pour laisser passer la lumière ou encore créer un espace de ventilation ... tout a été conçu de façon intégrée, logique et durable, grâce au travail conjoint de Tradeco (construction) et de ISSOL (double peau BIPV). 

Vers encore plus d'échanges de bonnes pratiques ?

En fin de matinée, l'ensemble des participants a pu se rendre sur le chantier du Negundo 4 en cours. Si la bâtisse impressionne, avec sa promesse de grands espaces de travail, c'est surtout l'intégration réussie des panneaux photovoltaïques à la structure qui retient l'attention. De l'extérieur, on apprécie le rendu esthétique, avec des milliers de carrés brillants placés aléatoirement, comme un jeu de Tetris grandeur nature. A l'intérieur, on ne constate aucune perte de visibilité ou de luminosité. Pari réussi pour le Negundo 4.

La visite s'est conclue par un moment d'échange et de networking autour d'un lunch : l'occasion parfaite pour prendre un nom ou un numéro et lancer des ponts, proposer des partenariats, inventer des collaborations. Ce n'est que le début : Mouscron, Zwevegem et Froyennes seront bientôt rejoints par d'autres exemples sur le territoire. En 2017, la dynamique énergie de l'Eurométropole et de ses partenaires continue ! 

Vous connaissez un lieu eurométropolitain qui mériterait d'être mis en lumière pour ses bonnes pratiques énergétiques ? Vous avez eu vent d'un lieu innovant, précurseur, dans son traitement de l'énergie ? Vous souhaitez partager votre expérience dans le domaine avec des techniciens, des citoyens, des élus ? Contactez-nous !