Flux RSS - Actualités Eurométropole http://fr.eurometropolis.eu/ Latest news fr Flux RSS - Actualités Eurométropole http://fr.eurometropolis.eu/typo3conf/ext/tt_news/ext_icon.gif http://fr.eurometropolis.eu/ 18 16 Latest news TYPO3 - get.content.right http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss Tue, 09 May 2017 09:25:00 +0200 Les travaux de l’Eurométropole : ça avance ! http://fr.eurometropolis.eu/actualites/liste-actus/article/les-travaux-de-leurometropole-ca-avance.html Depuis janvier, le projet Eurométropole 2.0 est lancé autour de trois thématiques prioritaires : le... Depuis janvier, le projet Eurométropole 2.0 est lancé autour de trois thématiques prioritaires : le redéploiement économique via le numérique, l’emploi et la formation, la mobilité transfrontalière durable & l’Espace Bleu. 
Les maîtres mots pour ces travaux : simplification, co-productions, réalisations tangibles. Exit les commissions politiques et les groupes techniques « ambitions » ; place aux Groupes Actions au fonctionnement simple, ouvert et aux objectifs concrets : 1 à 3 actions à mener à bien d’ici fin 2018. Elus, Société Civile et techniciens œuvrent ainsi ensemble au sein de ces groupes. Chacun contribue en fonction de ses compétences, son expérience, son réseau, son expertise d’usage. Les postures évoluent … on co-élabore …

L’Agence de l’Eurométropole accompagne ces groupes, tisse les liens nécessaires pour que les partenaires publics et privés du territoire créent ensuite les « ponts » durables ensemble. 
Le travail a déjà donc commencé sur ces nouvelles bases. 
Trois événements couronnés de succès ont jalonné ces premiers mois de 2017 : la découverte d’expériences « Smart Cities » le 14 mars à Euratechnologies, la visite approfondie de l’entreprise Pocheco le 8 mars qui démontre l’intérêt et la possibilité d’organiser une écolonomie viable, une rencontre le 31 mars entre communes adossées à la frontière pour dialoguer sur leurs projets pouvant impacter l’autre côté de la frontière.
L’Agence s’applique à capitaliser ces évènements qui ne sont donc pas une fin en soi : ils rapprochent les secteurs publics et privés, favorisent le dialogue entre décideurs politiques et acteurs de terrain avant de permettre des actions communes utiles pour les citoyens. 
L’Espace bleu (et vert !) s’organise autour de travaux participatifs et les résultats de la « Springschool » (université de printemps) qui s’est déroulée du 17 au 24 avril. Un échéancier est prévu au moins jusqu’au 22 mars 2018, journée mondiale de l’eau, jour de la signature de la future Charte opérationnelle de l’Espace Bleu eurométropolitain, en préparation.
Pour les questions de mobilité, les actions prévues sont en cours de partage et d’approfondissement entre animateurs du groupe actions. Et l’analyse des résultats de l’enquête déplacements 2016 à l’échelle de l’Eurométropole pourra intervenir après la fin juin, date à laquelle seront présentés ces résultats. N’oubliez pas : pour vos déplacements dans l’Eurométropole, cliquez ici !
Au niveau de l’emploi, l’Eurométropole contribue à trois projets Interreg, Emploi sans frontières, Grenzeloos Competent (Compétences sans frontières) et REQUAPASS (Reconnaissance et Qualification des Parcours Associatifs). Ce dernier permet à des jeunes de capitaliser les compétences acquises lors de leurs activités associatives. D’autres rencontres avec des acteurs de l’emploi sont menées afin de mettre en œuvre des actions complémentaires. Lors du salon Alt&Job du 21 avril à Tournai,  les avancées concernant l’alternance transfrontalière ont été présentées : une convention territoriale permettant la formation (école et entreprise) d’un apprenti des deux côtés de la frontière devrait prochainement déboucher pour une mise en œuvre expérimentale. 
En ce qui concerne l’apprentissage des langues, des jumelages scolaires transfrontaliers s’organisent ; l’apprentissage du néerlandais pour adultes sera prochainement abordé. 

Enfin, le FORUM de la société civile présidé par Jean-François Dutilleul, reste très actif dans tous ces groupes actions. Organisé en mode participatif depuis presqu’un an, il poursuit ses réflexions complémentaires, susceptibles d’alimenter de futurs groupes actions ou la vision générale du développement futur de l’Eurométropole comme bassin de vie. Le FORUM anime en particulier un groupe de travail transfrontalier sur l’Enseignement supérieur. 
D’ici fin juin, l’ensemble des Groupes Actions se seront rencontrés pour au moins l’identification et la priorisation des actions avant leur mise en œuvre sur le terrain d’ici 2018. Pour suivre l’avancée des travaux, consultez régulièrement www.eurometropolis.eu. Et n’hésitez pas à contacter l’Agence !

Notez d’ores et déjà qu’une prochaine visite « énergie alternative » est programmée fin juin et qu’un appel à projets Smart cities l’est au second semestre 2017. Il sera suivi par une nouvelle rencontre Smart cities en mars 2018. Vous avez des suggestions pour celle-ci ? Confiez-les nous ici !
]]>
Innovation Les travaux de l’Eurométropole : ça avance ! Tue, 09 May 2017 09:18:00 +0200
Springschool : les étudiants aident à construire l’Espace Bleu http://fr.eurometropolis.eu/actualites/liste-actus/article/springschool-les-etudiants-aident-a-construire-lespace-bleu.html Du 17 au 24 avril s’est tenue la Springschool « Espace Bleu » au Budascoop de Kortrijk ! Elle a... Du 17 au 24 avril s’est tenue la Springschool « Espace Bleu » au Budascoop de Kortrijk ! Elle a réuni des étudiants en architecture et en urbanisme venus de l’Eurométropole et de plus loin (France, Belgique, Suisse, Italie) autour du thème des capillaires. Les capillaires, qu’est-ce que c’est ? C’est le réseau créé par l’ensemble des cours d’eau qui rejoignent les grands fleuves du territoire : les rivières, les ruisseaux, les zones humides, etc.
Répartis en trois groupes, les étudiants ont eu une semaine pour apprendre à se connaître et à coopérer, pour proposer des projets d’aménagement autour de trois zones ciblées du territoire : la Marque en France, de Gaverbeek en Flandre et la Rhosnes en Wallonie.
C’est sur le terrain que le travail de repérage a commencé. Caméra au poing et à vélo, ils ont pu prendre connaissance des lieux, discuter avec les habitants et échanger avec des experts du territoire. Ces premières recherches leur ont permis de développer, tout au long de la semaine, des idées novatrices. 
Stefaan De Clerck, ancien vice-président de l’Eurométropole, a pris la parole en introduction. Il a rappelé avec nostalgie la naissance du GECT, il y a neuf ans dans cette même salle. Paola Vigano, directrice de Studio 17, a ensuite insisté sur l’importance de l’eau dans le développement des interactions sociales. Elle a aussi mis en avant le rôle majeur des capillaires dans les réflexions autour du développement durable et de la coopération territoriale.
Les différents groupes ont ensuite présenté leurs travaux réflexifs, à l’aide de vidéos et de maquettes (retrouvez ici les présentations PowerPoints). Après chaque intervention, un temps d’échange avec le public composé de professeurs, de professionnels et d’élus du territoire permet de développer et d’approfondir leurs propos. Studio 17 travaille actuellement à un document de capitalisation reprenant le contenu des trois présentations. De beaux projets en perspective à retrouver bientôt sur www.eurometropolis.eu.
Durant l’après-midi, le travail a continué autour de workshop réunissant l’ensemble des participants. Les pistes explorées dans la matinée sont approfondies, et les discussions vont bon train sur ce que pourrait être l’aménagement de demain.
Rendez-vous du 28 août au 7 septembre pour la prochaine Summerschool : elle aura pour thème les nappes phréatiques.

Toute l'info sur l'ESPACE BLEU : cliquez ici !
]]>
Espace bleu Springschool : les étudiants aident à construire l’Espace Bleu Wed, 03 May 2017 15:14:00 +0200
Eurometropolis News fête son premier anniversaire ! http://https://eurometropolisnews.info/1-an-1-jaar-le-gymnase-roubaix-5-5-2017/ Innovation Eurometropolis News fête son premier anniversaire ! Tue, 18 Apr 2017 11:19:00 +0200 Effusion d’idées au Forum de l’Eurométropole http://fr.eurometropolis.eu/actualites/liste-actus/article/effusion-didees-au-forum-de-leurometropole.html Pour la première plénière de l’année, les membres de la société civile se sont réunis à l’espace... Pour la première plénière de l’année, les membres de la société civile se sont réunis à l’espace Wallonie Picarde de Tournai le lundi 20 mars. L’arrivée des uns et des autres s’effectue dans la bonne humeur, on discute, on rit. Certains partagent déjà leurs ambitions pour cette séance, alors que la salle se remplit petit à petit. Pour faciliter les échanges et le dialogue, les participants sont invités à s’asseoir en cercle : on commence !
En introduction, le président du Forum de la société civile, Jean-François Dutilleul, rappelle la place déterminante qu’occupe le Forum pour relever les défis eurométropolitains à venir. Il prend aussi le temps de réaffirmer son engagement en faveur du fonctionnement participatif : c’est déjà la troisième plénière consécutive qui adopte cette forme. Les deux derniers rendez-vous avaient permis à chacun de découvrir une nouvelle manière de travailler ensemble, et également de dégager des thématiques fortes telles que la mobilité, l’emploi ou l’enseignement supérieur transfrontaliers.
Un petit jeu est organisé pour briser la glace. Le but ? Discuter quelques minutes avec un membre que l’on connaît peu, puis le présenter à l’ensemble des participants. L’occasion de découvrir ou redécouvrir certains membres et de rappeler à tous la motivation de leur présence. Une chose est sûre : ils sont tous déterminés à aller de l’avant et à créer les conditions favorables à la construction d’une coopération transfrontalière plus efficace. 

Le world café : moment d’échange et de partage 
Pour la suite du Forum, six tables sont disposées, chacune renvoyant à une thématique particulière. Pour stimuler la réflexion, marqueurs, feuilles et feutres sont laissés à libre disposition. Les participants s’installent au gré de leurs envies et aspirations. Et c’est parti pour vingt minutes de discussions, où tous sont invités à changer de table et apporter leur contribution sur un autre sujet. Pas d’expertise nécessaire pour donner son avis, et prendre part aux conversations. Pour garder une trace écrite des débats, les idées sont notées pour chaque thématique (besoins identifiés, attentes, etc.). 
A la fin de ce temps d’échanges et de concertations, tous les groupes sont invités à partager leurs avancées, leurs questionnements, et leurs envies. Une manière de mettre en commun les réflexions et de continuer à avancer, ensemble. Les membres de la société civile ont fait part de leur volonté de se recentrer sur eux-mêmes. A titre d’exemple, on se souviendra de propositions telles le lancement des échanges entre les écoles primaires des trois versants, la création de journées eurométropolitaines du patrimoine, ou encore la mise en lumière du billet Trampoline. Tous s’accordent sur l’importance de passer des paroles aux actes. 
« Nouveau souffle », « ne rien lâcher », « synergies », « échanges », « persévérer » : voilà un échantillon de ce que l’on pouvait entendre, à la fin de cette soirée, de la part de participants galvanisés par les nouveaux défis à relever.
]]>
Innovation Effusion d’idées au Forum de l’Eurométropole Mon, 03 Apr 2017 15:19:00 +0200
Visite énergie #4 : Pocheco, modèle de l’économie circulaire http://fr.eurometropolis.eu/actualites/liste-actus/article/visite-energie-4-pocheco-modele-de-leconomie-circulaire.html Après le succès des trois visites énergie de 2016, l’Eurométropole prolonge l’expérience en 2017 en... Après le succès des trois visites énergie de 2016, l’Eurométropole prolonge l’expérience en 2017 en proposant de nouvelles visites de terrain autour de la question énergétique. 
Le 8 mars, c’est au sein de Pocheco, usine de production d’enveloppes et de pochettes à Forest-sur-Marque, que les participants se sont retrouvés. Rendue célèbre par le documentaire Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent, la société se démarque par son engagement constant en faveur de l’écologie et du développement durable. Avec Pocheco, partez à la découverte d’une entreprise avant-gardiste !
C’est en 1997 qu’Emmanuel Druon reprend les rênes de l’usine familiale, alors en grande difficulté. L’entrepreneur part d’une idée simple : il est possible de produire à moindre coût tout en respectant l’environnement. Une conviction fondatrice de « l’écolonomie », qui l’amène à repenser entièrement le fonctionnement de l’entreprise, comme il l’explique au directeur général de l’Eurométropole Loïc Delhuvenne et au député européen Gilles Pargneaux, avant d’accueillir les participants.
Techniciens, citoyens ou élus, ils sont venus des trois versants de l’Eurométropole. Une navette, affrétée au départ de Kortrijk, a permis à certains de venir sans leur véhicule : la démarche Energie, c’est aussi une mobilité écoresponsable !
Un exemple à suivre
Dès l’entrée dans l’usine, Pocheco se démarque par une ambiance haute en couleur, bien différente de la vision communément répandue d’une chaîne de production. De grandes ouvertures sur les toits apportent de la luminosité aux employés, tout en limitant la consommation énergétique.  A l’intérieur, tout est pensé dans le but de minimiser l’impact sur l’environnement : colle naturelle et sans solvant, encres à l’eau, limitation des emballages, etc. 
Comment une entreprise dépendante du papier fait-elle pour être écoresponsable ? Emmanuel Druon a trouvé la réponse. En collaboration avec une société finlandaise, le papier utilisé est issu de forêts responsables. Pour un arbre coupé, entre trois et dix sont ainsi replantés.
La visite s’enchaîne à l’extérieur, où le bien-être des salariés et le respect du voisinage sont au centre des préoccupations. Ici, on a planté un verger à disposition de tous les employés ; là, un terrain respectant les principes de la permaculture est en cours de création. Une cuve, sur le côté du bâtiment, permet de récupérer l’eau de pluie. Comme tout ce qui est installé chez Pocheco, elle a une double utilité : elle représente une sécurité en cas d’incendie, et le mur végétal qui l’habille réduit la pollution visuelle.
Et ce n’est pas tout ! Pocheco s’active aussi à préserver la biodiversité locale. Sur les murs de l’usine, on trouve par exemple des abris à oiseaux et à chauve-souris ; sur les toits, les ruches côtoient les panneaux solaires. Le miel récolté est vendu par l’entreprise : diversifier son activité, c’est aussi ça l’écolonomie.

Trois principes : écologie, sécurité et productivité
Les participants, curieux et inspirés, ont ensuite eu l’occasion d’interroger les motivations de l’entreprise. L’écolonomie, c’est quoi ? Ce sont les guides, employés de Pocheco, qui ont pris le temps de leur répondre. Trois grands principes guident l’activité de la société : la réduction des risques au travail, la diminution des impacts environnementaux et l’amélioration de la productivité. 
Sur le plan économique, l’investissement est au cœur de la stratégie D’Emmanuel Druon, et prime sur les bénéfices à court terme. A son arrivée, le directeur a d’ailleurs souhaité diminuer son salaire et limiter l’écart salarial entre tous les employés. Un modèle qui devrait faire des émules ! Du côté des participants, on était déjà conquis. Gilles Pargneaux a d’ailleurs symboliquement apporté sa pierre à l’édifice en offrant à l’entreprise un hôtel à insectes, symbole de la biodiversité. C’est autour d’un verre que les discussions ont ensuite continué, l’occasion pour chacun d’échanger et de partager idées, questions et projets liés au développement durable.
La dynamique ne s’arrête pas là ! En 2017, de nouvelles visites énergie sont à venir. Retrouvez plus d’informations sur www.eurometropolis.eu très prochainement.
Pour en savoir plus sur Pocheco, cliquez ICI.
Pour retrouver les livres d’Emmanuel Druon, c’est ICI.
Vous avez manqué les précédentes visites Energie ?
Rattrapez votre retard en cliquant ici !
]]>
Energie Visite énergie #4 : Pocheco, modèle de l’économie circulaire Thu, 23 Mar 2017 10:08:00 +0100
Voyageurs : des travaux prévus sur la ligne transfrontalière http://fr.eurometropolis.eu/actualites/liste-actus/article/voyageurs-des-travaux-prevus-sur-la-ligne-transfrontaliere.html Attention si vous avez l’habitude d’emprunter la ligne reliant Lille Flandres à Anvers, des travaux... Attention si vous avez l’habitude d’emprunter la ligne reliant Lille Flandres à Anvers, des travaux sont prévus entre Lille et Mouscron/Moeskroen du 13 mars au 14 avril du lundi au vendredi entre 9h30 et 16h30. La SNCF a cependant prévu des autocars pour remplacer les trains. 
Plus d’infos sur le site de la SNCF
]]>
Mobilité Voyageurs : des travaux prévus sur la ligne transfrontalière Wed, 15 Mar 2017 16:24:00 +0100
SMART CITIES dans l'Eurométropole : près de 200 participants ! http://fr.eurometropolis.eu/actualites/liste-actus/article/smart-cities-dans-leurometropole-pres-de-200-participants.html Le 14 mars à Euratechnologies (Lille), près de 200 participants sont venus s'inspirer de toute une... Dans le hall de l’Auditorium d’EuraTechnologies, ils sont près de 200 ce mardi 14 mars. Un badge autour du coup, une étiquette nominative collée sur le cœur, on se rencontre déjà, on se connaît, on se reconnaît. Certains sont même venus de loin, d’Europe ou d’ailleurs, intrigués ou convaincus par la thématique de l’événement : les Smart Cities.
A l’heure des flux d’informations 24/24, du boom de nouvelles technologies et de l’hyper-connectivité, on parle un peu partout de smart pour décrire des concepts intelligents. En 2017, tout ou presque est devenu smart : les transports, les applications, les courses, etc.

Mais alors, qu’est-ce qu’une Smart City ?
Cette expression désigne la ville du futur, qui a intégré de nouvelles technologies dans ses services aux citoyens. En somme, une ville moderne où tout est pensé pour faciliter la vie de chacun. Pour cette première édition de Smart Cities, experts et intervenants se sont réunis pour présenter ou découvrir des initiatives déjà en place sur le territoire. 
L’événement, organisé par l’Eurométropole en partenariat avec EuraTechnologies, se compose de deux temps forts.  Une première partie est consacrée au partage de bonnes pratiques : sous le format Tedx, élus, entrepreneurs ou représentants de villes de l’Eurométropole ont six minutes pour résumer leur projet. Pour la seconde, rendez-vous à l’Atrium pour des échanges décontractés autour des stands d’une trentaine de start-ups. Place à la découverte !

Un panel de pratiques smart 
Pierre de Saintignon, président d’EuraTechnologies et premier adjoint de la ville de Lille, a lancé l’après-midi en rappelant le rôle clé du digital dans la relation au citoyen, avant de laisser la parole à trois experts issus de chaque versant de l’Eurométropole : Eric Goubin, Pascal Poty et Isam Shahrour. Tous trois s’accordent sur l’intérêt, pour les villes, de se tourner vers les nouvelles technologies. 
Durant cette première partie, focus sur deux grandes thématiques : les services aux citoyens et la mobilité. Les intervenants se succèdent sur la scène pour présenter leurs innovations. Dans la salle, on est tantôt surpris par le dynamisme des start-ups, tantôt ravis de l’implication des élus pour améliorer le cadre de vie de leurs citoyens. Du côté de Frizbiz, par exemple, on table sur une mise en relation des particuliers pour s’aider au quotidien. Besoin d’un bricoleur, d’un plombier, d’un électricien ? Frizbiz vous propose des solutions alternatives aux professionnels. Autre idée chez Tymate, où l’on crée des applis à la carte pour une mobilité connectée. Et les villes ne sont pas en reste ! Parmi les bonnes pratiques, on retient notamment le système d’e-gouvernance que le bourgmestre Rudy Demotte a mis en place à Tournai. Vincent Van Quickenborne, bourgmestre de Kortrijk, présente, lui, le concept de Shop & Go. Le système permet notamment aux riverains de se garer gratuitement en centre-ville pour 30 mn. Les exemples de pratiques smart sont nombreux et touchent à des sujets variés.
Pour clore cette première partie, Nathalie Crutzen, Directrice de Smart City Institute, dévoile les résultats de l’étude qu’elle a menée avec son équipe. On découvre que si 60% des villes belges se sentent concernées par le concept de Smart Cities, des barrières persistent et il faudrait impliquer davantage d’acteurs. Elles représentent néanmoins un challenge technologique et une opportunité de développement. C’est certain, l’avenir de nos villes sera smart !

Rencontres & échanges autour du Forum des solutions numériques
Pour la suite du programme, direction l’Atrium d’EuraTechnologies, où l’on découvre un lieu ouvert, lumineux et propice aux discussions. Près d’une trentaine de start-ups et entreprises y présentent leurs solutions innovantes, et les curieux comme les avertis peuvent déambuler entre les stands, un verre ou une pâtisserie à la main. On découvre, on échange, on pose des questions. Les cartes de visites vont de main en main, laissant présager de futurs partenariats. On se laisse surprendre par le robot Cutii, qui facilite la vie des personnes dépendantes, et impressionner par le déploiement de la Smart Flower, le générateur d’électricité photovoltaïque d’EDF. Il n’y cependant ici qu’un échantillon des possibilités offertes par les pratiques Smart. Tant d’autres restent à explorer ! Après le succès de cette première édition, d’autres suivront un peu partout sur le territoire !

En savoir plus sur l'évènement
Vous souhaitez nous faire part d’une suggestion, d’une idée pour les événements à venir : cliquez ici, votre avis nous intéresse !
Pour en savoir plus sur le Smart City Institute, cliquez ici.
Pour retrouver les photos l’événement, cliquez ici.
© Photos : Dimitri Toebat / Alexandre Traisnel - MEL
]]>
Innovation SMART CITIES dans l'Eurométropole : près de 200 participants ! Wed, 22 Feb 2017 15:52:00 +0100
Cap Innovaction 2016, une réussite http://fr.eurometropolis.eu/actualites/liste-actus/article/cap-innovaction2016-une-reussite.html C’est la succes story eurométropolitaine de la fin d’année dernière. Souvenez-vous : au départ, ils... C’est la succes story eurométropolitaine de la fin d’année dernière. Souvenez-vous : au départ, ils étaient 110 Wallons, Flamands et Français, issus de trois écoles de tourisme du territoire. Répartis en groupes mixtes, ils devaient proposer un séjour touristique innovant de 2 jours dans l'Eurométropole, avec l’obligation de passer les frontières et une contrainte de public spécifique.
Le 15 décembre dernier, dans les locaux d’Howest à Kortrijk, c’était le branle-bas de combat pour les présentations devant les jurys de professeurs. Ici on répète une dernière fois son speech d’entrée, là on enfile un costume ou l’on prépare une mise en scène. Objectif : se démarquer, et offrir une suggestion de séjour original et transfrontalier.
A la fin de la journée, ce sont les trois groupes les plus performants qui ont pu accéder au saint Graal : présenter leur projet devant un jury professionnel, dont l’Agence de l’Eurométropole a eu la chance de faire partie. 
Humour, bilinguisme et originalité étaient de la partie, mais aussi professionnalisme et ouverture sur le monde. Pour les étudiants impliqués, Cap Innovaction c’est aussi l’opportunité de comprendre et d’intégrer les dynamiques transfrontalières.
Le grand gagnant, Culin’Air, propose un séjour qui mélange gastronomie et sensations aériennes. L’équipe d’étudiants, entièrement déguisée en membres équipage d’un avion, a fait l’unanimité auprès du public et du jury. Un grand bravo aux vainqueurs, ainsi qu’à l’ensemble des participants et à l’équipe pédagogique. Bonne humeur, créativité et naturellement transfrontalier : c’est la recette d’un projet eurométropolitain qui fonctionne !
On a déjà hâte d’être à la prochaine édition, fin 2017, pour voir ce que Cap Innovaction nous réserve !
En savoir plus

Photo© Cap Innovaction
]]>
Tourisme Cap Innovaction 2016, une réussite Tue, 07 Feb 2017 21:19:00 +0100
Eurométropole 2.0 : c’est parti ! http://fr.eurometropolis.eu/actualites/liste-actus/article/eurometropole-20-cest-parti.html Vers une action plus ciblée, davantage de rencontres et encore plus de co-construction : en 2017,... Vers une action plus ciblée, davantage de rencontres et encore plus de co-construction : en 2017, place à une Eurométropole 2.0, au service de toute la communauté eurométropolitaine : politiques, institutions, entreprises, communes, associations, citoyens, … ! Le but affiché ? Concrétiser des actions utiles à tous les usagers du territoire franco-belge.

Quelles thématiques ?
L’Eurométropole a défini trois grandes thématiques prioritaires pour 2017-2018 avec des actions précises :

I. Le déploiement économique, avec la mise en place d'un espace de dialogue entre acteurs du numérique dans l’Eurométropole ; 

II. Le lien emploi-formation par l’apprentissage des langues de l’Eurométropole (le français et le néerlandais), des actions de mises à l’emploi au-delà de la frontière et la mise en œuvre de l’alternance transfrontalière

III. L’ancrage du développement durable dans l’Eurométropole via une mobilité transfrontalière durable, l’animation et la coordination de l’Espace Bleu que constitue le territoire eurométropolitain mais aussi via la promotion des énergies alternatives.

Ces thématiques pourront être réajustées tous les deux ans en fonction de l’avancée des travaux ou des sujets pertinents qui émergeraient.

En outre, l’Eurométropole renoue avec son rôle d’espace de dialogue entre acteurs du territoire dont les communes frontalières. Elle organisera des rencontres eurométropolitaines avec divers partenaires qui permettront aux élus, à la société civile organisée et aux citoyens de co-construire.

L’Eurométropole affirme également son soutien aux initiatives eurométropolitaines telles que Next Festival, Heartbeats Festival, Eurometropolis News, Eurométropole Masters Print, les évènements de Lille 3000 et tant d’autres …

Comment ça marche ?
Avec une organisation très simple ! Des groupes actions ouverts sur la base du volontariat vont concrétiser sept actions déjà identifiées. Chacun de ces groupes sera animé par un tandem élu + représentant de la Société Civile. Ils seront appuyés par l’Agence transfrontalière à Kortrijk. Des participants intéressés, des expériences à partager et des compétences utiles pour des résultats tangibles pour les citoyens : voilà les maîtres-mots du nouveau défi de l’Eurométropole. 

Et ça commence quand ?
Les groupes actions sont en cours de constitution. Les animateurs se rencontrent actuellement et les groupes devraient pouvoir commencer à se réunir courant mars.

Le travail a cependant déjà débuté, avec deux premiers temps forts à venir en mars :
• Le 8 mars, la suite des visites énergie, avec une nouvelle visite dans les locaux de Pocheco, fabricant d’enveloppes de Forest-sur-Marque,
• Le 14 mars, une première rencontre eurométropolitaine ouvre les travaux autour de la thématique des SMART CITIES. Elle se concentrera sur t l’application du numérique dans les villes dans le secteur des services aux citoyens et sur une mobilité facilitée.
]]>
Institution Eurométropole 2.0 : c’est parti ! Tue, 07 Feb 2017 21:07:00 +0100
Meilleurs vœux pour 2017 ! http://fr.eurometropolis.eu/fileadmin/user_upload/Evenements/Agenda/2016-en-images-FR-interactive.pdf L’Agence de l’Eurométropole et ses partenaires vous présentent leurs meilleurs vœux pour cette... Institution Meilleurs vœux pour 2017 ! Tue, 13 Dec 2016 09:43:00 +0100